Absence d’une stratégie bas carbone : risque et vulnérabilité

La stratégie nationale bas-carbone (SNBC) décrit la feuille de route de la France pour piloter la politique de diminution de l’impact environnemental vers une économie bas-carbone dans tous les secteurs d’activités.

A l’heure ou l’urgence climatique est bien là : Quelles sont les conséquences d’une absence de stratégie bas carbone pour les entreprises ?

Perte de leur avantage concurrentiel, pertes financières, réglementations strictes… dans cet article, nous allons explorer les risques et les vulnérabilités liés à cette absence.

 

Zoom sur la stratégie bas carbone

 

La stratégie bas-carbone est une approche méthodique renforcée par des accords internationaux tels que l’accord de paris, qui appelle les pays à réduire leurs émissions de GES provenant des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) pour limiter le réchauffement climatique mondial à moins de 2 degrés Celsius.  

 

Pour réduire les émissions de GES et atteindre la neutralité carbone, cela implique un ensemble de mesures, y compris la transition vers des énergies renouvelables telles que :  

 

  • L’énergie solaire, éolienne, hydraulique et géothermique 
  • La réduction de la consommation d’énergie 
  • L’amélioration de l’efficacité énergétique,  
  • La promotion de la mobilité propre  
  • La réduction de la déforestation.  

 

Quels sont les risques liés à une absence de stratégie bas carbone ?

 

Les risques financiers

Les entreprises qui ne disposent pas d’une stratégie bas carbone courent le risque de perdre leur avantage concurrentiel sur le marché.

En effet, les consommateurs sont de plus en plus conscients de l’impact environnemental des entreprises, et ils sont prêts à changer de fournisseur pour un produit plus durable. Les entreprises qui ne s’adaptent pas risquent donc de perdre des parts de marché et de voir leur chiffre d’affaires diminuer.

De plus, les entreprises qui ne disposent pas d’une stratégie bas carbone sont également confrontées à des risques financiers liés à l’instabilité des prix de l’énergie.

 

Les coûts de l’énergie sont en constante augmentation, et les entreprises qui n’ont pas de stratégie pour réduire leur consommation risquent de subir des pertes financières importantes.

En effet, les coûts d’exploitation plus élevés peuvent nuire à leur rentabilité.

 

Les risques réglementaires

 

Les gouvernements du monde entier sont de plus en plus préoccupés par les émissions de gaz à effet de serre et leur impact sur le climat.

En conséquence : de nombreuses réglementations sont mises en place pour réduire ces émissions.

Les entreprises qui ne disposent pas d’une stratégie bas carbone risquent donc de se trouver confrontées à des réglementations plus strictes qui peuvent nuire à leur capacité à fonctionner efficacement.

 

En outre, les entreprises peuvent également être confrontées à des sanctions financières ou à des amendes pour non-respect des réglementations environnementales. Les coûts de conformité peuvent être élevés, en particulier pour les entreprises qui n’ont pas investi dans des technologies ou des pratiques respectueuses de l’environnement.

 

Les risques opérationnels

 

Les entreprises qui ne disposent pas d’une stratégie bas carbone peuvent être confrontées à des risques opérationnels liés aux interruptions de la chaîne d’approvisionnement.

En effet, les entreprises qui ne prennent pas en compte les risques environnementaux peuvent être confrontées à des perturbations importantes dans leur chaîne d’approvisionnement en raison de diverses catastrophes naturelles : inondations, tempêtes sécheresses.

Les entreprises peuvent également être confrontées à des perturbations dues à des problèmes d’approvisionnement en matières premières, de production et de distribution en raison des réglementations environnementales plus strictes.

Les entreprises qui n’ont pas investi dans des pratiques respectueuses de l’environnement risquent donc de subir des pertes importantes en raison de ces interruptions.

 

Les risques de réputation 

 

Les entreprises qui ne disposent pas d’une stratégie bas carbone peuvent également être confrontées à des risques de mauvaise réputation importantes. 

Les consommateurs sont de plus en plus conscients de l’impact environnemental des entreprises, et ils sont prêts à boycotter celles qui ne respectent pas l’environnement. 

Des organisations non gouvernementales (ONG) peuvent également dénoncer les pratiques environnementales des entreprises, ce qui peut nuire considérablement à leur réputation.  

 

Les avantages d’une stratégie bas carbone

 

Les entreprises qui disposent d’une stratégie bas carbone peuvent bénéficier de nombreux avantages.  

 

Tout d’abord, elles peuvent réduire leurs coûts d’exploitation en économisant de l’énergie et en adoptant des pratiques respectueuses de l’environnement. Les entreprises peuvent également augmenter leur efficacité opérationnelle en optimisant leur chaîne d’approvisionnement et en minimisant les risques environnementaux. 

En outre, les entreprises qui disposent d’une stratégie bas carbone peuvent améliorer leur réputation et renforcer leur marque. Les consommateurs sont de plus en plus conscients de l’impact environnemental des entreprises, et ils préfèrent acheter des produits et des services provenant d’entreprises qui adoptent des pratiques respectueuses de l’environnement.  

Les entreprises peuvent également attirer des investisseurs qui cherchent à investir dans des entreprises durables. 

 

Enfin, les entreprises qui disposent d’une stratégie bas carbone peuvent se préparer aux réglementations environnementales futures. Les gouvernements du monde entier sont de plus en plus préoccupés par les émissions de gaz à effet de serre, et les entreprises qui s’adaptent à ces changements sont mieux préparées pour faire face à ces réglementations à venir. 

 

Pour conclure, les entreprises qui ne disposent pas d’une stratégie bas carbone risquent de subir des pertes financières importantes en raison de la perte de parts de marché, des coûts d’exploitation plus élevés, des réglementations plus strictes et des interruptions de la chaîne d’approvisionnement.  

 

Il est donc important pour les entreprises de développer une stratégie bas carbone pour minimiser ces risques et tirer parti des avantages de la durabilité environnementale. Les entreprises doivent investir dans des pratiques respectueuses de l’environnement, optimiser leur chaîne d’approvisionnement, réduire leur consommation d’énergie et préparer leur entreprise aux réglementations environnementales à venir.

Comment mettre en place une stratégie bas carbone ?

 

La réalisation d’un bilan carbone est fondamentale pour mettre en place une stratégie bas carbone. 

Il vous permet d’obtenir des indications sur vos émissions afin de déterminer des pistes de réduction. 

Chez Take[air], nous pouvons vous accompagner de A à Z sur toutes les étapes d’une stratégie bas carbone : Mesure, Trajectoire, Plan d’action, Mise en œuvre, Réduction, Pilotage, Valorisation, avec notre plateforme de management carbone « Carbon Profiler » pour piloter vos émissions, ainsi que l’accompagnement de nos consultants carbone, les « CARBON KILLER ». 

 

Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action ! 😉

Ces autres articles pourraient aussi vous plaire

Découvrez d’autres articles rédigés par nos soins sur le même sujet.

Face au réchauffement climatique, il est urgent de réduire considérablement nos émissions de gaz à effet de serre. La France a donc mis en place une Stratégie Nationale Bas Carbone (la SNBC) : la feuille de route pour conduire la politique d'atténuation du changement climatique.
Dans cet article, nous détaillons les 6 étapes qui vous permettront de mettre en place une politique d’achats responsables au sein de votre structure.
Dans les 5 années à venir, plus de 50 000 entreprises vont être dans l’obligation de rédiger ce reporting extra-financier. Et les premières concernées sont celles déjà soumises à la NFRD qui devront publier leur rapport au 1ᵉʳ janvier 2025. Alors, quelles sont les démarches à suivre pour se préparer à la directive CSRD ? Comment réaliser le reporting extra-financier de son entreprise ?

Études de cas

Ils ont fait appel à nos services

Espaces & Volumes a fait appel à take[air] pour réaliser son Bilan Carbone et mettre en place un plan d’action efficace pour réduire ses émissions de GES.
L’entreprise EDIPAR a fait appel à take[air] pour réaliser son Bilan Carbone et mettre en place un plan d’action efficace pour réduire ses émissions de GES.
L’entreprise GAMBA a fait appel à take[air] pour réaliser son Bilan Carbone ® et mettre en place un plan d’action pour réduire ses émissions de GES.

Contact

Contactez-nous

Laissez-nous un message, un de nos consultants vous recontacte en moins de 48 heures.

Newsletter Carbon[Talk]

Une fois par mois, faites un tour d’horizon de l’actualité climatique directement depuis votre boîte mail !

Retour en haut