Quelles sont les principales émissions de Gaz à effet de serre ?

Qu’est ce qu’un gaz à effet de serre ?
 

Aerial view of cement factory with high concrete plant structure and tower cranes at industrial production area. Greenhouse gas smokestack polluting atmosphere. Manufacture and global industry concept

 

Les gaz à effet de serre sont naturellement présents sur notre Terre et constituent l’atmosphère terrestre. L’effet de serre est impératif à la vie sur Terre, car sans ce phénomène, la température sur terre serait de -18°C degrés vs +15°C ce qui rendrait impossible la vie sur Terre.  

En effet, les rayons du soleil percent l’atmosphère et la terre renvoie une partie de ces rayons que l’on appelle alors infrarouges qui sont en partie absorbés et retenus par les gaz à effet de serre.  

C’est ce phénomène qui permet de stabiliser la température de surface.

 

 

Quelles sont les principales émissions de gaz à effet de serre ?

 

 

Le principal gaz à effet de serre est la vapeur qui contribue à hauteur de 60% à l’effet de serre. Mais les activités humaines n’ont que peu d’influence sur ce dernier. 

En revanche les principaux gaz à effet de serre émis dans le cadre des activités humaines sont :  le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O) et les gaz fluorés.

Ces gaz sont responsables des changements climatiques, car ils retiennent une grande partie du rayonnement solaire qui frappe la planète. Cela permet à notre atmosphère de conserver sa chaleur naturelle.

 

 

Quelles sont les principales sources de gaz à effet de serre ?

 

 

Les principales sources des gaz à effet de serre sont liées à l’activité humaine telle que :

Le secteur agricole, industriel, le transport, le bâtiment, le numérique. Ces dernières augmentent la concentration de ces gaz dans l’atmosphère. Nous allons détailler tout cela dans cet article.

 

 

Le transport

 

 

Les transports arrivent en tête de liste pour ce qui est des émissions de gaz à effet de serre. 

En effet, ils utilisent des combustibles fossiles pour se déplacer, ce qui signifie qu’ils émettent du dioxyde de carbone (CO2) dans l’air. La mondialisation a accru le flux de marchandises et de passagers, qui est responsable de nombreuses émissions mondiales de GES.

D’après futura science, la part des émissions de CO2 par type de transport sont :

 

  • Pour les véhicules sur les routes : (voiture, motos, bus, camions) c’est 74% des émissions de CO2.
  • Pour l’avion : 12%
  • Les bateaux : 11%.

 

Les moyens de transports les plus écologiques quant à eux sont :

 

  • Le train
  • Le tram
  • Le métro

 

Et bien sûr, le vélo et la marche à pied ! 😊

 

L’industrie

 

 

Bien qu’ils soient nécessaires et qu’ils apportent de très nombreux avantages d’un point de vue économique et sociétal, les secteurs de l’industrie représentent une part très importante des émissions de GES, qui a un impact majeur sur l’environnement.

Les secteurs de l’industrie sont nombreux :

 

  • L’agroalimentaire
  • L’industrie chimique & pétrochimique
  • Le textile
  • L’automobile
  • Les métiers du bois 
  • La plasturgie
  • L’aéronautique

 

Ils polluent l’air lorsqu’ils émettent des fumées, ils polluent les sols en rejetant des eaux usées et des déchets, lors de l’utilisation, la production de produits chimiques… etc.

Bien que l’impact de la pollution industrielle est diminué par des réglementations plus de plus en plus strictes, l’industrie continue à avoir un impact important sur notre environnement. La réduction carbone de ce secteur est donc primordiale !

 

 

Le bâtiment

 

 

Le bâtiment est responsable d’une grande partie des émissions mondiales de CO2. 

En effet,  les matériaux utilisés dans la construction libèrent du CO2 lorsqu’ils sont produits.

Ces différents matériaux contribuent aux émissions tout au long du cycle de vie d’un bâtiment. Lors de leurs transports vers les sites de construction, lorsque de nouveaux matériaux sont à nouveau nécessaires dus à l’usure des anciens avec le temps.

Les bâtiments ayant souvent une durée de vie de 50 ans ou plus, leur contribution au réchauffement climatique peut être importante s’ils ne sont pas bien conçus ou entretenus : il faut de l’énergie pour les chauffer et les refroidir, ou faire fonctionner les appareils électriques.

 

 

Le numérique

 

 

A l’ère ou le digital bat son plein avec l’apparition constante de nouvelles technologies, la pollution numérique ne fait qu’augmenter. 

  • Lors de l’utilisation des matières premières pour la fabrication des appareils : PC portable, TV… 
  • Le fonctionnement du réseau qui consomme beaucoup d’électricité : les data centers. 
  • Les déchets numériques qui polluent les sols et l’air. 

Il est donc important d’en avoir conscience afin d’adopter des gestes au quotidien afin d’essayer de la limiter 😊

 

À RETENIR

 

 

Les gaz à effet de serre sont des éléments présents et nécessaires dans notre atmosphère, pour permettre de maintenir une température positive sur terre. 

A contrario, l’augmentation de ces GES dus aux activités humaines qui captent les infrarouges, génère un effet de serre dit « additionnel » qui a des effets très rapides sur notre climat actuel. 

 

Les principaux GES sont : 

 

  • Le CO2 (dioxyde de carbone) émis lors de la production d’énergie et du transport
  • Le CH4 (Méthane), émis principalement par l’agriculture.
  • Le N2O (protoxyde d’azote) présent dans les engrais.
  • Ainsi que les gaz fluorés.

 

Nous espérons que vous avez maintenant une meilleure compréhension des différentes émissions de GES.

Si vous exercez dans les secteurs d’activités que nous avons évoqués, ou un autre, il peut être intéressant pour vous de réaliser un bilan carbone pour mesurer, piloter et réduire vos émissions de CO2.

Le climat n’attend pas, il est primordial de réduire vos émissions de GES, tout le monde peut y contribuer ! 😊

 

take[air]peut vous y aider !

Ces autres articles pourraient aussi vous plaire

Découvrez d’autres articles rédigés par nos soins sur le même sujet.

Le transport maritime est l’acheminement de personnes et de marchandises par les mers et les océans. Aujourd’hui, 90 % des échanges de marchandises dans le monde se font par cette voie. Bien entendu, ces déplacements ont des impacts sur notre environnement. En effet, ce secteur contribue à la pollution des mers et des océans, mais aussi de l’atmosphère.
Le secteur des transports représente près de 25 %, des émissions mondiales de gaz à effet de serre, contribuant ainsi de manière significative au réchauffement climatique. Face à cette réalité, la transition vers des modes de déplacement durables devient une nécessité. Ainsi, la voiture électrique s’impose puisqu’elle est plus écologique que son équivalent thermique. D’ailleurs, en 5 ans, les ventes ont été multipliées par 5. Mais est-elle réellement un moyen de transport respectueux de l’environnement ?
Synonyme de bien-être et de dépaysement, chaque année, la montagne est très prisée par les touristes. Pourtant, les vacances au ski ont des effets néfastes sur notre environnement. D’ailleurs les territoires montagneux sont les premiers à subir les effets du réchauffement climatique : fortes périodes de canicule, de pluie, érosion des sols, éboulements, fonte des neiges, etc.

Études de cas

Ils ont fait appel à nos services

Espaces & Volumes a fait appel à take[air] pour réaliser son Bilan Carbone et mettre en place un plan d’action efficace pour réduire ses émissions de GES.
L’entreprise EDIPAR a fait appel à take[air] pour réaliser son Bilan Carbone et mettre en place un plan d’action efficace pour réduire ses émissions de GES.
L’entreprise GAMBA a fait appel à take[air] pour réaliser son Bilan Carbone ® et mettre en place un plan d’action pour réduire ses émissions de GES.

Contact

Contactez-nous

Laissez-nous un message, un de nos consultants vous recontacte en moins de 48 heures.

Newsletter Carbon[Talk]

Une fois par mois, faites un tour d’horizon de l’actualité climatique directement depuis votre boîte mail !

Retour en haut