Pourquoi intégrer ses parties prenantes dans sa stratégie climat ?

Une stratégie climat a pour objectif de réduire les gaz à effet de serre et de développer les puits de carbone afin d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

On parle ici de la stratégie nationale bas carbone (SNBC) initiée par le Gouvernement.

Néanmoins, il faut avoir en tête qu’une stratégie climat n’est pas qu’un engagement environnemental, c’est aussi un engagement envers vos parties prenantes.

D’autant, que la majorité des émissions de GES d’une entreprise dépendent de plusieurs parties prenantes. En particulier, les fournisseurs qui peuvent représenter jusqu’à 99% des émissions, mais aussi les clients shoppers (qui se déplacent pour acheter le produit ou le service), les clients consommateurs (qui utilisent le produit ou le service), les salariés, etc.

Alors, qu’est-ce que les parties prenantes RSE ? Pourquoi sont-elles essentielles à votre démarche ? Comment les inclure dans votre stratégie climat ?

Tant de questions auxquelles on va répondre à travers cet article. 👇

 

Qui sont les parties prenantes d’une entreprise ?

 

Commençons par une courte définition.💡

Les parties prenantes concernent les organisations et les individus qui participent à la vie économique de votre entreprise. Chacune des parties est alors touchée de près ou de loin par votre activité.

La norme internationale ISO 26000, identifie les parties prenantes comme : « des organisations ou individus qui ont un ou plusieurs intérêts dans une décision ou activité quelconque d’une organisation« .

 

💡 Le saviez-vous ? Adopter une stratégie climat entre totalement dans une politique RSE. La norme ISO 26 000 est la feuille de route de la RSE. Elle propose des lignes directrices qui vous permettront de connaître et de respecter les lois et normes internationales, de favoriser le bien-être au travail et le respect de l’environnement. Cette norme prône un comportement transparent afin de rendre compte de l’impact de vos activités, et ce, envers toutes vos parties prenantes.

 

Les différentes parties prenantes sont divisées en deux catégories. 👇

Les internes qui travaillent en relation directe avec votre entreprise :

  • Les dirigeants ;
  • Les collaborateurs ;
  • Les syndicats.

Les parties prenantes externes à votre entreprise :

  • Les fournisseurs ;
  • Les clients ;
  • Les pouvoirs publics ;
  • Les sous-traitants ;
  • Les actionnaires ;
  • Les ONG.

Pourquoi intégrer vos parties prenantes à votre stratégie climat ?

 

Les parties prenantes sont essentielles à la vie de votre entreprise puisqu’elles permettent de créer une forte valeur ajoutée. En effet, chacune possède un rôle bien précis et indispensable à la prospérité de votre entreprise. Il est donc bénéfique de les impliquer dans votre stratégie climat afin d’engager collectivement une trajectoire bas carbone et une feuille de route partagée.

En interne, intégrer vos parties prenantes permet de contribuer au bien-être de vos collaborateurs, tout en favorisant leur efficacité et, bien entendu, le respect de l’environnement. ♻️

En externe, une communication transparente et engagée est aussi un bon moyen d’attirer de nouveaux clients et partenaires qui auront davantage confiance en votre entreprise.

Par ailleurs, l’élément clé dans une stratégie climat sera de faire monter à bord tous ses fournisseurs, en particulier ceux responsables des émissions de GES les plus significatives.

 

 

Comment identifier ses parties prenantes RSE ?

 

Pour identifier celles à intégrer dans votre stratégie climat, vous devez réaliser tout d’abord un diagnostic RSE. Celui-ci vous permettra d’identifier vos axes de progrès et votre plan d’action.

💡 D’ailleurs, pour comprendre tous les enjeux d’une démarche RSE, nous avons récemment écrit un article dans lequel on vous explique tout ! Jetez un œil, ça ne vous prendra que quelques minutes. 😉

 

Une fois votre diagnostic RSE effectué, vous devez maintenant choisir les parties prenantes à intégrer à votre stratégie climat.

Pour les identifier, tentez alors de répondre à ces quelques questions :

 

  • Avez-vous des obligations légales envers une partie prenante ?
  • Vos parties prenantes, ont-elles des intérêts et des besoins similaires à votre entreprise ?
  • Sont-elles sensibles aux enjeux climatiques ?
  • Ont-elles déjà mis en place des actions RSE ?
  • Quelles parties prenantes peuvent vous aider à atteindre vos objectifs environnementaux ?
  • Qui est concerné dans votre chaîne de valeur ?
  • Quel est le poids de chacun de mes partenaires dans mes émissions de gaz à effet de serre ?

 

💡 Pour y voir plus clair, il est possible de réaliser une cartographie des parties prenantes de votre entreprise. Souvent représentée sous forme de graphique, la cartographie vous donne une vision hiérarchisée de vos relations avec vos parties prenantes en fonction de leurs intérêts, de leurs motivations, de leurs enjeux, etc.

 

Comment favoriser le dialogue avec ses parties prenantes ?

 

Vous devez établir un dialogue clair, sincère et engagé avec vos parties prenantes afin que celles-ci contribuent pleinement à la réussite de votre stratégie climat.

Il est alors essentiel de comprendre leurs enjeux, leurs besoins et leurs objectifs afin de co-construire une politique durable.

La communication, la confiance et la transparence seront les clés de votre réussite. Qui plus est, en adoptant ces valeurs, vous consolidez vos relations. 🤝

 

Voici donc 7 principes phares à suivre pour favoriser le dialogue :

 

  • Respecter les valeurs du dialogue : le respect, l’écoute et la transparence ;
  • Choisir un facilitateur interne ou externe afin de mieux comprendre les objectifs de chacun et ainsi de mesurer le chemin à parcourir ;
  • Prendre en considération les intérêts de chacun ;
  • Choisir des parties prenantes pertinentes en accord avec vos valeurs ;
  • Consolider votre stratégie climat dans le temps ;
  • Être totalement transparent sur les résultats de votre stratégie avec vos parties prenantes ;
  • Se donner les moyens d’évoluer et de s’adapter aux nouveaux enjeux ;

 

 

 

Il est aussi essentiel de former et de sensibiliser vos parties prenantes aux enjeux environnementaux. En effet, si un de vos collaborateurs à conscience de l’impact de ses actions sur notre environnement, il sera plus à même de s’engager et ainsi de changer ses habitudes. Cette sensibilisation vous permettra aussi de présenter les avantages et bénéfices d’une stratégie climat.

Par exemple, en interne, vous pouvez choisir de former un de vos managers sur le management durable. En externe, vous pouvez opter pour l’écriture d’une newsletter afin de sensibiliser vos lecteurs et de partager clairement vos engagements.

 

💡 Il est essentiel de toujours rendre des comptes à vos parties prenantes. Communiquez alors sur vos KPIS afin qu’elles se sentent concernées par votre démarche et qu’elles puissent mesurer les bénéfices. Vous pouvez aussi les informer sur l’impact de leur implication afin de valoriser leurs actions et ainsi de les encourager à avancer ensemble.

 

Parties prenantes RSE : résumons

 

Vous l’aurez compris, intégrer vos parties prenantes à votre stratégie climat est essentiel. Avec elles, vous pourrez co-construire une politique durable et éthique.

Pour ce faire, vous devez identifier vos parties prenantes, tant en interne, qu’en externe. Vous pouvez alors réaliser une cartographie ou simplement étudier leurs valeurs, leurs engagements, leurs actions déjà mises en place et leur valeur ajoutée.

Une fois celles-ci identifiées, pensez à :

  • Établir un dialogue transparent, clair et engagé afin d’avancer ensemble dans votre stratégie ;
  • Communiquez vos KPIS pour informer vos parties prenantes sur les bénéfices des actions menées ;
  • Sensibiliser vos parties prenantes aux enjeux du développement durable ;
  • Communiquer en interne et externe sur vos engagements et actions mises en place.

 

Désormais, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action afin de réussir votre stratégie climat et devenir une entreprise durable ! 🌱

 

Ces autres articles pourraient aussi vous plaire

Découvrez d’autres articles rédigés par nos soins sur le même sujet.

Au cœur des nouveaux standards de [reporting de la CSRD se trouve la norme ESRS E1. Axée sur le changement climatique et particulièrement exigeante, cette norme demande aux entreprises d'être totalement transparentes sur leurs impacts environnementaux et leurs actions visant à lutter contre le réchauffement climatique. Alors, en quoi consiste concrètement cette norme ? Quelles informations les entreprises doivent-elles collecter ? Et comment s’y préparer ? Nous y répondons dans cet article ! Nous répondons à toutes ces questions dans cet article ! 😉
Le Bilan Carbone® est une tâche complexe qui nécessite des compétences spécifiques et une connaissance approfondie des méthodologies. C’est pourquoi, de nombreuses entreprises choisissent d’externaliser cette démarche en faisant appel à des cabinets de conseil spécialisés. Peut-être que vous aussi, vous envisagez cette option ? Si c’est le cas, cet article devrait vous intéresser puisqu’on vous donne un aperçu des nombreux avantages que l’externalisation peut offrir.
Le décret tertiaire a été instauré pour réduire la consommation énergétique des infrastructures publiques et privées. La réalisation d'un Bilan Carbone® s'inscrit alors parfaitement dans cette démarche et va même au-delà ! Alors, comment répondre aux objectifs du décret tertiaire via la réalisation d’un Bilan Carbone ® ? Nous expliquons tout dans cet article !

Études de cas

Ils ont fait appel à nos services

L'entreprse Regain a fait appel à take[air] pour réaliser son Bilan Carbone et mettre en place un plan d’action efficace pour réduire ses émissions de GES.
Espaces & Volumes a fait appel à take[air] pour réaliser son Bilan Carbone et mettre en place un plan d’action efficace pour réduire ses émissions de GES.
L’entreprise EDIPAR a fait appel à take[air] pour réaliser son Bilan Carbone et mettre en place un plan d’action efficace pour réduire ses émissions de GES.

Contact

Contactez-nous

Laissez-nous un message, un de nos consultants vous recontacte en moins de 48 heures.

Newsletter Carbon[Talk]

Une fois par mois, faites un tour d’horizon de l’actualité climatique directement depuis votre boîte mail !

Retour en haut